Philippe Demougeot optimise l’espace pour Bien vivre dans une petite surface

samedi 16 janvier 2010 à 19:53 |
F5/N.Guyon

« On voudrait nous faire croire aujourd’hui que le bien-être chez soi relève des produits de consommation qui habillent (revêtements de sols et de murs) entre lesquels viennent se poser d’autres produits de consommation : meubles, objets, lampes... Il s’agit alors davantage de shopping que d’optimisation de l’intérieur, un peu comme le maquillage peut s’opposer à la beauté, j’aime la déco qui vient accompagnée de beaux volumes, pas la déco qui cache et encombre. »

Dès l’introduction, Philippe Demougeot plante le décor de son nouveau livre : Bien vivre dans une petite surface, paru aux Editions Hachette en août 2009. Cet aficionado des métamorphoses d’intérieur n’en n’est pas à son premier coup d’essai puisque l’intéressé est depuis 2003, l’architecte vedette de France 5.

C’est donc dans SOS Maison, rubrique de l’émission Question Maison, que ce dernier aide chaque semaine, un téléspectateur à repenser son lieu de vie : « La déco est devenue populaire ces dernières années (...) De son côté l’architecture d’intérieure demeure élitiste » Pourtant et par définition, elle a vocation à valoriser un lieu, en tirant le meilleur parti de ce qu’il est vraiment : son volume, sa lumière, ses circulations idéales en intégrant les fonctions indispensables à son usage : sommeil, convivialité, rangement, toilette, préparation des repas, vie de famille... »

Ainsi, au cours des 137 pages proposées par l’ouvrage et de ses 100 plans détaillés, Philippe Demougeot passe au crible les possibles réagencements d’espaces aux volumes variés, lesquels sont déclinés en fonction des différents types de public ciblés. Les 6 paragraphes jalonnant le manuel regroupent donc respectivement un seul et même lieu métamorphosé au gré des besoins des potentiels occupants. Du 20 m² pour « le jeune artiste » ou « le jeune couple », en passant par le 30m² tantôt revisité en faveur du « couple fan de lecture » ou de celui avec deux enfants, jusqu’au 50 m² qui accueillera une « famille recomposée », chaque produit fait l’objet d’un point de départ méticuleusement décrit avec ses contraintes et avantages, croquis à l’appui, pour ensuite subir des transformations personnalisées.

A cette première vue d’ensemble, chacune des pièces passe, à son tour, sous l’œil avisé et la griffe assurée de Philippe Demougeot. De cette façon, le 20m² revenant au jeune artiste va nécessiter de la place au sol pour lui permettre d’utiliser son studio à la fois pour travailler et recevoir. Mais quelques pages plus tard, changement de tableau pour ce même espace voué à recevoir un jeune couple, la visée étant, dès lors, « d’aménager des espaces communs et des territoires personnels afin de faciliter la cohabitation ». Sans transition, les abattements de cloisons, les rajouts de mezzanines ou autres portes coulissantes sont alors de la partie afin d’exploiter au mieux, le lieu présenté.

Par ailleurs, au-delà des fondations purement architecturales de l’ouvrage et de tout ce qui est du ressort du gros-œuvre, l’auteur parsème également, çà et là, des conseils de déco pour des finitions en concordance avec l’effet recherché. De fait, « les poutres apparentes en bois du séjour » classique solliciteront la pose d’un parquet dans des tons identiques.

Finalement, pas de place pour le superflu, ici, travaux, astuces, conseils sont autant d’informations œuvrant pour un seul et unique objectif : celui d’allier fonctionnalité et harmonie selon les critères de chacun : « L’architecture d’intérieur relève plus de l’humain que du produit. L’humain parce que, avant tout projet, chacun doit s’observer vivre, seul ou en famille, et comprendre comment soumettre son espace à ses besoins et ses envies. » Tout est dit. Maintenant, il ne reste plus qu’à faire...

FRANCE 5   MERCHANDISING  


ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Jessica Thivenin (Les apprentis aventuriers, finale, W9) : « Être obligée de faire des coups tordus est très dur... »

2 - C’est Canteloup : la dernière apparition d’Alessandra Sublet sur TF1, sa passion secrète finalement dévoilée

3 - La 7ème Compagnie (TF1) : comment Chaudard, Pitivier et Tassin vont arriver dans une série sur Netflix avec Sébastien Thoen et Jonathan Cohen ?


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022