Rachid M’Barki (RMC Story) : « Faites entrer l’accusé est indissociable de Dominique Rizet »

Ce dimanche 18 octobre 2020 à 21h05, Faites entrer l’accusé signera son retour en inédit à travers RMC Story. Rachid M’Barki se confie sur son arrivée à la présentation de l’émission, historiquement diffusée sur France 2.

Publié le dimanche 18 octobre 2020 à 14:32
par
Rachid M’Barki (RMC Story) : « Faites entrer l’accusé est indissociable de Dominique Rizet »
©Capture RMC Story 

Benoît Mandin : Ce dimanche 18 octobre à 21h05, vous prendrez les commandes de Faites entrer l’accusé, sur RMC Story. Comment êtes-vous arrivé à la tête de l’émission ?

Rachid M’Barki : Ce n’est pas complètement un hasard. Avec Dominique Rizet, on a toujours eu envie de travailler ensemble. Même s’il était déjà dans les tuyaux, il a soufflé mon nom à la direction de RMC Story. Cela a été un honneur et un bonheur incroyable d’avoir été choisi.

Que représente pour vous Faites entrer l’accusé, magazine historiquement diffusé sur France 2 ?

Faites entrer l’accusé est une émission emblématique du paysage audiovisuel français. Même si tout n’y est pas réjouissant, le public a toujours plaisir à la regarder. Je me sens pris d’une mission, celle d’apporter une touche de modernité.

Après avoir été l’un des membres du service police-justice de BFMTV, vous signez ainsi votre retour aux faits divers...

Quand on a été dans ce genre de service, c’est très difficile de raccrocher. À chaque fait divers, on a presque des réflexes. Dans cette spécialité-là, il faut beaucoup de contacts particulièrement avec le monde policier et judiciaire. Parfois, on les garde de manière involontaire. Avec certains, les liens sont même devenus amicaux.

« Sans Marie-Claire Blétry, la vérité n’aurait jamais éclaté... »

À quels changements doivent s’attendre les téléspectateurs avec la version RMC Story de Faites entrer l’accusé ?

Cette version sera plus punchy, plus dynamique et traitera de nouvelles affaires incroyables. Le public découvrira aussi une voix différente. C’est important, car c’est elle qui va porter les téléspectateurs pendant les soixante-dix minutes de l’épisode.

Vous co-présenterez Faites entrer l’accus avec Dominique Rizet, figure historique de l’émission. Comment avez-vous imaginé votre duo ?

Faites entrer l’accusé est indissociable de Dominique Rizet. Son rôle grandit, car les techniques policières et scientifiques évoluent. Cela nécessite davantage de pédagogie. C’est bien de s’y arrêter et de faire comprendre ces techniques d’enquêtes. La présence de Dominique Rizet est devenue encore plus importante dans ces nouveaux numéros. Sa manière de raconter les choses est passionnante.

En guise de premier numéro, pourquoi avoir choisi de s’intéresser au meurtre de Christelle Blétry ?

Le crime a été commis en 1996 et fait partie de ceux qu’on a appelés « les disparus de l’A6 ». Sur les dix, deux ont été résolus... C’était une façon de mettre en lumière cette situation. L’affaire Christelle Blétry est aussi le combat d’une mère. Sans Marie-Rose, la vérité n’aurait jamais éclaté. De manière acharnée, elle a bousculé des choses extraordinaires en s’unissant avec d’autres. L’idée était de montrer toute l’humanité pouvant se cacher derrière le système judiciaire. À travers cette enquête, on découvre aussi que la police et la justice peuvent avoir des failles...

« C’est important pour moi de rester sur BFMTV »

Pour la première fois dans Faites entrer l’accusé, vous allez diffuser une partie de l’audition du suspect, Pascal Jardin...

Cette partie d’audition est extraordinaire puisqu’elle montre la part d’humanité d’une personne ayant commis un crime monstrueux. [Faites entrer l’accusé explore cette zone grise. Les images ont été diffusées publiquement lors des deux procès. Pour nous, c’était important d’en montrer une petite partie aux téléspectateurs de RMC Story. L’audition a duré une quarantaine d’heures...

Les intervenants de Faites entrer l’accusé n’apparaîtront plus en face-à-face avec le présentateur. Est-ce un choix motivé par des contraintes budgétaires ?

Certes, le budget est moindre, mais cela n’enlève en rien la qualité du document. La production a souhaité apporter un dynamisme à l’émission. Cette nouvelle collection de Faites entrer l’accusé sera plus courte. Elle durera soixante-dix minutes contre quatre-vingt-dix sur France 2. Il a fallu procéder à des choix permettant de gagner du temps et de l’argent, le tout en gardant l’ADN de l’émission.

Parallèlement à Faites entrer l’accusé, quels sont vos projets avec BFMTV ?

Je continue d’officier à la présentation des JT de BFM Story à 18 heures et de la nuit. L’actualité est mon ADN au quotidien. Je respire et je vis avec elle. C’est important pour moi de rester sur BFMTV.

  ON VOUS RECOMMANDE  

RMC STORY   FAITES ENTRER L’ACCUSE   MAGAZINE  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 26 octobre 2020) : Samuel Le Bihan et T’en fais pas j’suis là plébiscités, L’amour est dans le pré accable Joséphine et TF1

Audiences TV prime (lundi 26 octobre 2020) : Samuel Le Bihan et T’en fais pas j’suis là plébiscités, L’amour est dans le pré accable Joséphine et TF1

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 26 octobre 2020) : Demain nous appartient dérive, Philippe Etchebest et C à vous au plus haut

Audiences TV access (lundi 26 octobre 2020) : Demain nous appartient dérive, Philippe Etchebest et C à vous au plus haut


INTERVIEW
Fabrice Deville (Un si grand soleil) : « Florent / Claire... il n’est pas sûr que le couple tienne »

Fabrice Deville (Un si grand soleil) : « Florent / Claire... il n’est pas sûr que le couple tienne »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020