Serge Gisquière (Les Mystères de l’amour) : « Je suis triste de ne plus jouer Peter »

samedi 27 novembre 2021 à 18:59 |
Capture TMC

Ce samedi 27 novembre 2021 à 19h50, TMC diffusera la suite de la saison 27 des Mystères de l’amour. Serge Gisquière n’est plus apparu dans la série depuis début janvier. Le comédien explique les raisons de la disparition de son personnage, Peter, et évoque ses nouveaux projets.

Benoît Mandin : Votre personnage, Peter, n’est plus apparu dans Les Mystères de l’amour depuis début 2021. Pourquoi a-t-il brutalement disparu de la série de TMC ?

Serge Gisquière : A un moment donné, Jean-Luc Azoulay (producteur des Mystères de l’amour, NDLR) avait peut-être moins d’idées ou moins envie d’écrire sur ce personnage. Dans ce cas-là, il l’évince. Je n’en ai pas été averti en amont. On le découvre dans les scénarios. Et vu que je n’en recevais plus, je l’ai appelé et il m’a dit : ’Oui, je n’ai plus trop d’idées…’ Jean-Luc laisse toujours une porte ouverte pour un retour de Peter. Ça n’a jamais réellement été un personnage principal des Mystères de l’amour. Il aurait eu beaucoup plus de difficultés à se passer des rôles historiques.

Un retour de Peter est-il prévu dans les prochaines semaines sur TMC ?

Oui, je viens de tourner pour les deux épisodes spéciaux de Noël. C’est très furtif comme apparition. Peter requittera ensuite Les Mystères de l’amour. Quoi qu’il en soit, son retour interviendra dans un contexte assez loufoque. J’ai pris beaucoup de plaisir à tourner ces deux épisodes et je l’ai même dit, mais ce n’est pas pour autant que Peter reviendra régulièrement. Je regrette qu’il ne soit plus trop là…

Avez-vous suggéré des idées à Jean-Luc Azoulay pour faciliter le retour de Peter dans Les Mystères de l’amour ?

On peut le faire… Mais pour Jean-Luc Azoulay, ça peut être compliqué de l’intégrer dans son schéma scénaristique. Il a ses idées et a déjà beaucoup de personnages. Il a fait revenir des historiques tels qu’Étienne. Le personnage de Pierre a pris beaucoup d’importance aussi. Vu que je réalise des épisodes, on se croise régulièrement avec Jean-Luc. J’ai tourné dans le décor de l’hôpital. J’ai dit à Jean-Luc : pourquoi tu ne ferais pas revenir Peter, qui rachète l’hôpital ? Je jette ça comme ça, mais Jean-Luc est finalement toujours sur ses rails.

« Je regrette que Peter ne soit plus trop là… »

Ne ressentez-vous pas une amertume face à cette décision de Jean-Luc Azoulay ?

L’importance de Peter ne tenait qu’à Jean-Luc Azoulay. C’est touchant de voir que les fans des Mystères de l’amour réclament son retour. Ce n’est pas de l’amertume. Je suis triste de ne plus jouer Peter, car je suis attaché à ce personnage. Jean-Luc lui a permis d’être dans des aventures loufoques. J’avais beaucoup de choses intéressantes à jouer.

Comment êtes-vous arrivé à la réalisation d’épisodes des Mystères de l’amour ?

À un certain moment, j’ai dit à Jean-Luc : Accessoirement si je peux continuer à travailler pour toi, ça m’arrangerait. Je lui avais un peu tendu la perche de la réalisation. Laly Meignan et Isabelle Bouysse ont appuyé en ce sens. Quelques mois après l’éviction de Peter, Jean-Luc Azoulay m’a proposé de réaliser des épisodes. Apparemment, ça se passe bien puisque je continue de le faire. Après, c’est parfois un peu sporadique. C’est simplement qu’il faut que je fasse mes armes. Je suis encore en période de test (rires).

Comment avez-vous abordé ce nouveau challenge ?

Avec un peu d’angoisse. C’est une sacrée machine à faire tourner et le rythme est assez effréné. Je ne savais pas si j’allais être à la hauteur. Et d’un autre côté, c’était ravissant. Je retrouvais vraiment tous les comédiens dans le sens où Peter était associé à un groupe de personnages. J’ai adoré les voir jouer. Tous les comédiens étaient ravis de me voir là aussi, car c’était la première fois qu’ils avaient un réalisateur venant du même domaine qu’eux.

« Il y a beaucoup de dénigrement contre Les Mystères de l’amour »

La saga Hélène et les garçons, dont Les Mystères de l’amour sont issus, fêtera ses trente ans en 2022. Que cela vous évoque-t-il ?

De l’étonnement ! Je n’ai pas fait partie des premiers, mais je suis apparu dans la série en 1998. C’est admirable de voir à quel point la fidélité peut faire durer une série. Quand on est producteur, on ne peut pas mesurer quelque chose comme ça. La magie a eu lieu et ça lui a permis de durer autant de temps. Je trouve ça assez extraordinaire.

Depuis 1998, vous tenez le rôle de Peter Watson. Avez-vous souffert d’une étiquette ?

Ça l’a moins été au début pour moi, car j’étais moins important et tous les autres étaient connus à travers Hélène et les garçons. J’ai été beaucoup moins étiqueté donc ça m’a permis de faire autre chose. En revanche, après avoir passé quelques années sur Les Mystères de l’amour, je suis très étiqueté. Vu que j’habite dans le sud, j’ai passé des castings pour des séries telles que Demain nous appartient. Parfois, on passe les échelons. On est sélectionné et enchaîne les essais. Et tout d’un coup pour une raison mystérieuse, plus rien. Ça embarrasse beaucoup d’autres séries d’être étiqueté Les Mystères de l’amour, pour qui il y ait autant de dénigrement. Beaucoup estiment que ce n’est pas une série louable, bien écrite, bien jouée… C’est stupide ! Je trouve ça irrespectueux pour le public.

Parallèlement aux Mystères de l’amour, avez-vous d’autres projets ?

Oui en écriture. J’ai un projet de série en option dans une production. Près d’Avignon où je réside, j’ai un gros gîte dont je m’occupe. Tout ça remplit bien mes journées et même parfois plus (rires).

SERIES TV   TMC   LES MYSTERES DE L’AMOUR  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 30 juin 2022) : La 7e compagnie impériale sur TF1, La stagiaire (France 3) survole Le meilleur pâtissier (M6)

Audiences TV prime (jeudi 30 juin 2022) : La 7e compagnie impériale sur TF1, La stagiaire (France 3) survole Le meilleur pâtissier (M6)


INTERVIEW
Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022