Stéphanette Martelet (Hero Corp) : « Miss Moore est complètement barge ! »

Les fans de Hero Corp ont découvert Stéphanette Martelet en saison 2. Elle interprétait l’assistante zélée de Neil Mac Kormack (Lionnel Astier), ancien chef de l’organisation. Miss Moore revient en saison 3 et elle prend du galon ! La pétillante comédienne revient pour Toutelatele sur l’aventure Hero Corp, sa vision de Simon Astier et de son personnage.

Publié le dimanche 10 novembre 2013 à 19:12
par
Stéphanette Martelet (Hero Corp) : « Miss Moore est complètement barge ! »
©Calt Production 

Marion Olité : Quelle a été votre réaction à l’annonce de la saison 3 de Hero Corp ?

Stéphanette Martelet : Je ne m’y attendais pas du tout. Tellement de temps avait passé ! On se dit que les gens ont oublié. J’étais en vacances à la Réunion quand Simon m’a appelée pour me dire qu’il écrivait, qu’il voulait que je participe, mais il ne pouvait pas me dire ce que c’était. J’ai dit oui tout de suite pour retravailler avec lui. Et plus tard, j’ai appris qu’il s’agissait de la saison 3 de Hero Corp ! J’étais hyper heureuse.

Comment avez-vous vécu le tournage de cette saison 3 ?

On s’est caillé les miches sévère ! Les gars, qui portent des gros costumes, avaient des pantalons Damart dessous. Pas moi. Hé oui, le super-héros a une image très sexy, mais quand il est en train d’enfiler son Damart, pas du tout (rires) ! Moi, j’ai passé mes journées en tailleur, donc je ne pouvais pas mettre grand-chose en dessous pour me réchauffer ! On s’est caillé, mais l’équipe est géniale. C’est une vraie troupe et je ne dis pas ça pour donner une bonne image. On s’en fout, c’est juste vrai. Ça va très vite, on passe parfois de l’épisode 10 à l’épisode 35 dans les deux heures de tournage, et ça demande beaucoup de concentration. Mais des conditions de travail comme celles-ci sont assez exceptionnelles. Il y a une vraie bonne ambiance.

A-t-il été difficile pour vous de vous glisser à nouveau dans les tailleurs de Miss Moore ?

Mon rôle n’était pas très développé en saison 2, mais il était déjà très typé par rapport à ce que je suis dans la vie. J’ai repris les mêmes chaussures que sur la saison précédente, et j’ai retrouvé comme ça ma posture physique. À partir de là, tout est revenu. Le corps n’oublie pas une composition. C’est comme faire du vélo. Et puis j’ai bien travaillé avant le tournage pour être libre au maximum sur place, et réagir vite aux demandes.

Êtes-vous satisfaite du développement de votre personnage, Miss Moore, en saison 3 ?

Complètement. Dans la saison 2, je n’apparaissais que dans quatre épisodes. Pour la saison 3, Simon m’a dit que mon rôle allait s’étoffer. J’ai découvert ce qu’il m’avait écrit au fur et à mesure de la lecture du scénario. Et c’est un cadeau, un rôle super avec des rebondissements et des développements.

« Le super héros a une image très sexy, mais quand il est en train d’enfiler son Damart, pas du tout ! »

Vous avez un rôle assez sérieux dans Hero Corp, celui de la « Super Nanny » qui tente de canaliser tout le monde. N’auriez-vous pas aimé quelque chose de plus fun avec des pouvoirs ?

Miss Moore est stricte. Elle a un sens de la hiérarchie quasi militaire, mais elle est complètement barge ! Tous les personnages de la série réagissent au premier degré à fond, et elle aussi à sa façon. Elle est très amusante à jouer, et je considère qu’elle est aussi tarée que les autres ! Je n’ai aucune frustration par rapport à ça.

Partie 2 >Sa vision de Simon Astier et des fans de Hero Corp


Avez-vous des traits de personnalités proches de Miss Moore ?

Oui, j’ai un petit côté institutrice, qui m’énerve d’ailleurs (rires) ! Quand je vois comment Simon l’a exploité, je suis ravie. Il est très fin là-dessus.

Comment s’est déroulée votre collaboration avec Lionnel Astier, qui interprète votre boss dans Hero Corp ?

Ça a tout de suite été fluide et simple. On a commencé autour d’un café à faire des italiennes, ce qui consiste à de dire son texte pour se le mettre en bouche. On a rapidement commencé à se faire des propositions de jeu pour la scène à venir. J’étais hyper contente de le retrouver sur la saison 3 et d’avoir beaucoup de scènes avec lui. J’adore la mauvaise foi de son personnage (Lionnel Astier interprète Neil Mac Kormack, ndlr), il me fait mourir de rire !

Y’a t-il une place pour l’improvisation sur une série comme Hero Corp ?

C’est très écrit. On respecte tous ce qui a été écrit, parce que c’est très bien fait et qu’on se demande comment on aurait pu faire mieux ! Après, Simon laisse toujours la caméra tourner un petit peu. Il prend les propositions. Dans une scène, un commissaire dit : « Je ne vais pas vous raconter ma vie ». Sur le scénario, c’était noté : « Ils disent tous non, non, non. » Moi j’ai sorti : « Non, ce n’est pas nécessaire. » Je trouvais que c’était bien dans le ton de Miss Moore. Simon l’a gardé. On peut ajouter, comme ça, des petits morceaux.

Comment réagissez-vous à l’engouement des fans pour Hero Corp ?

J’ai découvert ça lors de la Comic Con en juillet dernier. Je ne connaissais pas le phénomène. Je suis enchantée et émerveillée. Quand on tourne quelque chose, c’est très rare de voir son public. Et puis là, on pouvait justement observer dans les yeux des gens qu’ils étaient aussi contents que nous que la saison 3 ait pu voir le jour. Ça fait vraiment chaud au cœur.

« Simon sait très bien piocher dans la personnalité des comédiens des choses qui vont nourrir les personnages »

Comment expliquez-vous cet amour des fans pour la série ?

Simon a un sens de l’humain qui est réel. Il parle de super héros qui ont des pouvoirs pourris, mais qui sont à fond pour sauver le monde. Ils sont à 200% dans leur réaction et leur émotion. Ce ne sont pas des super héros inaccessibles. Ils sont branlants, ne sont pas toujours des flèches, mais ils ont une humanité incroyable. Et je pense que ça touche les gens. D’ailleurs, Simon sait très bien piocher dans la personnalité des comédiens des choses qui vont nourrir les personnages. Il a un sixième sens.

Avez-vous de projets à venir ?

Je fais pas mal de choses différentes. J’ai une compagnie de théâtre, qui s’appelle « Compagnie Ça s’peut pas », avec laquelle je suis sur quatre pièces en ce moment. J’ai d’autres projets en préparation, essentiellement dans le milieu du théâtre.

  ON VOUS RECOMMANDE  

SERIES TV   FRANCE 4   HERO CORP  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (dimanche 2 août 2020) : Dalida mène la danse sur TF1, Chacun sa vie et Capital déçoivent, Amélie Poulain (Arte) au million

Audiences TV Prime (dimanche 2 août 2020) : Dalida mène la danse sur TF1, Chacun sa vie et Capital déçoivent, Amélie Poulain (Arte) au million

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (dimanche 2 août 2020) : Les enfants de la télé écartent 66 minutes, Sept à Huit prend le large

Audiences TV Access (dimanche 2 août 2020) : Les enfants de la télé écartent 66 minutes, Sept à Huit prend le large


INTERVIEW
Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »

Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020