Top Chef 2011 > Stéphanie remporte la finale

Agathe Lecaron et Stéphane Rotenberg sur M6

Publié le lundi 4 avril 2011 à 20:50
par
Top Chef  2011 > Stéphanie remporte la finale
©Sébastien Zibi 

Le jour J est arrivé pour Fanny, Stéphanie et Pierre Sang qui se préparent à vivre la grande finale de Top Chef, en direct du Trianon Palace. Une compétition des plus déterminantes pour les candidats qui, depuis 8 heures du matin, s’affairent en cuisine afin de servir leurs à menus à quelques cent personnes venues dégustées leurs préparations, pour en élire la meilleure. Mais avant cela, les concurrents devront relever deux épreuves concoctées par les Chefs Jean-François Piège, Thierry Marx, Ghislaine Arabian, Christian Constant et Cyril Lignac. Deux épreuves au terme desquelles, le participant évincé ne pourra faire goûter ses menus au public. Une règle « impitoyable » comme le souligne l’animatrice Agathe Lecaron.

Prêts à débuter les hostilités, les participants sondés par les animateurs expliquent de quelle manière, ils se sont préparés pour devenir le Top Chef 2011 : « Je suis retourné à Londres pour m’entrainer prendre des conseils, et apprendre à mieux m’organiser » explique Pierre Sang. Fanny, elle, a travaillé « le sucré » avec son compagnon, élu champion de France des desserts. Enfin, Stéphanie est amenée à évoquer ce qu’elle trouve de plus redoutable chez ses adversaires : « créativité et émotion » caractérisent alors Pierre Sang contre « rigueur et sensibilité » pour Fanny.

Suite à des messages d’encouragements laissés par leurs enfants respectifs, les candidats, déjà sous pression, sont des plus émus. Or, l’heure n’est pas aux attendrissements puisque les intéressés rejoignent le jury et leurs proches, face à qui ils devront cuisiner. Début de la première épreuve, au cours de laquelle, ces virtuoses du fourneau, disposant de 30 minutes, vont devoir revisiter la « tomate mozzarella ». « On souhaite que vous vous appropriiez ces deux produits pour en faire un grand plat » annonce Jean-François Piège. Pas de présentation classique donc, ici, la « tomate mozzarella » doit étonnée, et surtout être bonne ! Pierre Sang part alors, sur une raviole de tomate à base de coulis de tomate. Fanny, elle, tient à rester simple avec un changement de la forme du plat, tandis que Stéphanie s’applique à rôtir une tomate qu’elle accompagnera d’un gaspacho de mozzarella.


Après une préparation des plus express, souvent génératrice des « meilleurs plats » comme le souligne Jean-François Piège, le trio de cuisiniers présente ses plats aux Chefs. Les Tomates mozzarella « Free Style » de Pierre Sang sont appréciées, la « Tomate Mozzarella à ma façon » de Fanny « a du goût », tandis que la préparation signée Stéphanie surprend par un audacieux mélange de tomate, de fraise, et de citron vert. Après débat, Thierry Marx le confirme, l’originalité de la doyenne a payé puisque c’est à Stéphanie que revient le haut du classement. Une première victoire pour l’intéressée qui ne perd pas une minute pour retrouver ses cuisines et sa brigade, afin de peaufiner le menu qu’elle servira aux 100 convives.

De leur côté, Fanny et Pierre Sang doivent relever un nouveau défi : celui de revisiter le « petit pois carottes ». Grand classique de la cuisine française, ici, le plat devra une fois de plus être déstructuré et personnalisé pour séduire le jury. Pierre Sang choisit de jouer sur un plat sucré salé, alors que Fanny tente de le monter en mille-feuille. Fin de ce duel culinaire et si la mère de Pierre Sang et le compagnon de Fanny sont admiratifs du parcours effectué par leurs cuisiniers respectifs, reste aux Chefs la lourde tâche de les départager. « Mon petit pois au chorizo » servi par la candidate ravit par son côté visuel, alors que le « Petit-pois carotte à la française » interpelle par sa conteneur en framboises. Fin des pourparlers et bientôt, le jury désigne Fanny comme seconde finaliste du concours. Pierre Sang, déçu, verra les plats de son menu redistribués au Secours catholique.

La finale, exclusivement féminine, connaît sa dernière ligne droite. Et, au même titre que Stéphanie, Fanny est invitée à faire un détour du côté de la salle des « dégustants » où elle retrouve ses camarades de l’aventure, venus soutenir et départager les deux cuisinières en lice.


Vient le moment où Stéphanie, la première, doit présenter ses plats aux Chefs pendant que les convives passent à la dégustation. Après avoir longtemps réfléchi son menu Stéphanie annonce son entrée réalisée avec « peu de pression et beaucoup de plaisir » : aussi la candidate met sa région à l’honneur avec une « Cueillette d’asperges vertes et blanches, morilles, jambon cru, et mozzarella fumée ». Puis, place à « la simplicité et aux notes asiatiques » avec un plat principal composé de « Bar sauvage, dos mariné, fenouils cuits et crus, marmelade d’ognons rouges et bouillon aux épices ». Un plat qui n’emballe pas le jury qui le trouve trop salé et un peu « brouillon » et non conforme à la précision habituelle de la professionnelle. Enfin, « L’huile d’olive de province en sphère glacée, framboises fraîches, et biscuits moelleux aux amandes » vient clôturer le défilé culinaire de Stéphanie. Une dernière note sucrée marquant « une réelle prise de risques » d’après Jean-François Piège. « Côté salle », les « dégustants » prennent leur rôle à cœur et passent minutieusement au crible, le mélange des saveurs, le dressage, les textures... Et tandis que les avis fusent, Fanny se prépare, à son tour, à faire face aux appréciations des jurés.

« Le foie gras et la Saint-Jacques en fin carpaccio, vinaigrette, condiment aux pignons de pin grillés » telle est l’entrée de Fanny qu’elle décrit comme savoureuse et efficace. Un avis largement partagé par le jury. S’ensuit le plat, et avec un « Bar sauvage, garniture printanière, viennoise olive, tomate et citron » Fanny propose le même poisson que son adversaire. Fin des festivités gustatives avec une pointe de « bonheur » selon Jean-François Piège. En effet, les « Fraises gariguettes, meringue croquante à la vanille de Tahiti, crumble noisettes » font l’unanimité auprès du jury.

L’heure du dénouement a sonné, et Fanny et Stéphanie se retrouvent face aux jurés qui, saluent ces « deux belles énergies » pour prendre connaissance du verdict final. Sans transition, ni équivoque, Fanny remporte tous les suffrages du Jury des Chefs, tandis que Stéphanie prend la tête en raflant la quasi-totalité des voix de ses anciens camarades. La pression est à son comble et c’est entourées de leurs proches et en compagnie du Top Chef 2010, Romain Tischenko, que les postulantes à la victoire découvrent le résultat final : Avec 76 votes et une lame dorée, Stéphanie est sacrée Top Chef 2011. Un titre lui valant de décrocher les 100 000 euros en jeu : « Merci aux Chefs qui ont su me piquer à vif pour me faire avancer » déclare la gagnante émue qui se mesurera à Romain Tischenko, lors du Choc des Champions, le 11 avril prochain.

M6   REAL TV   TOP CHEF  

AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 15 mai 2022) : La chute du président régale TF1, Capital (M6) plus fort que Max Libermann (France 3)

Audiences TV prime (dimanche 15 mai 2022) : La chute du président régale TF1, Capital (M6) plus fort que Max Libermann (France 3)


INTERVIEW
Sophie Le Tellier (Un si grand soleil, France 2) : « J’espère que Claire pardonnera à Hélène... et que Janet comprendra »

Sophie Le Tellier (Un si grand soleil, France 2) : « J’espère que Claire pardonnera à Hélène... et que Janet comprendra »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022