Top Chef 5 > Steven s’incline face à Thibault, Noémie et Pierre

lundi 14 avril 2014 à 23:45 |
Pierre Leix-Cote et Sébastien Zibi

Stéphane Rotenberg sur M6

Grande première à la télévision : huit inspecteurs du guide Michelin, ceux-là même qui attribuent les étoiles aux restaurants du monde entier, sont sur le plateau de Top Chef pour juger les candidats. Claire Dorland-Clauzel, directrice générale du guide, l’annone en personne. « C’est un truc de fada », s’exclame Thibault. « Ça n’arrive qu’à Top chef ça », renchérit Pierre. « Je suis honorée de faire cette épreuve à 24 ans », s’exclame de son côté Noémie. Mais personne ne peut voir le visage des jurés du jour. En revanche, lors de la dégustation, tous peuvent entendre les commentaires de ceux qui dégustent les mets « dans l’obscurité la plus totale ».

Les inspecteurs imposent des produits simples pour composer le meilleur menu possible : sardines pour l’entrée, de la selle d’agneau en plat principal et l’abricot en dessert. Et c’est parti pour trois heures de cuisine étoilée ! C’est pour les candidats une opportunité unique de mesurer leur talent de cuisiniers à la plus réputée des critiques. Alors, les plats des participants sont-ils « étoilables » ?

À en croire les premiers commentaires, le sablé au parmesan et les sardines marinées de Steven séduisent, au même titre que son plat, la selle d’agneau rôtie farcie aux dattes. Mais le dessert manque, en revanche, de variété de garnitures. De son côté, Pierre fait l’unanimité avec son entrée, un sablé aux sardines crues. « Je suis positivement impressionné par cette assiette », annonce une voix. Quant au plat, les premiers propos sont positifs. « C’est un cran au dessus de l’entrée même », peut-on entendre. « Ils vont me faire pleurer ces cons », commente en coulisse le candidat. Mais la garniture pose problème pour l’un des inspecteurs : « C’est trop fort ! »


Noémie reçoit elle aussi de nombreux compliments, notamment pour son dessert, des abricots rôtis farcis à la crème d’amande. « C’est un travail intelligent et assez malin », déclare un des inspecteurs. Mieux, un autre annonce vouloir « piquer la recette ». À ces mots, la jeune femme dit pouvoir « mourir ». Finalement, après le verdict à huis clos, « la relève est assurée », celle « de la cuisine française », comme le rapporte Claire Dorland-Clauzel. Mais il a fallu en choisir un. Une place pour la finale est alors décernée à Thibault avec son menu « Autour de l’huile d’olive » et ce, malgré un dessert à l’origine incomplet. La directrice générale annonce que les inspecteurs auraient pu « étoiler » ce menu si celui-ci avait été proposé dans un véritable restaurant.

Pour l’épreuve suivante, les candidats se rendent dans un petit village de l’île de France, réputé pour sa vertueuse politique écologique. « On a réduit nos déchets de 22% en l‘espace de 2 ans », s’enorgueillit le maire des lieux. Sur place, les villageois amènent ainsi au trio des épluchures soigneusement gardées pour l’occasion. L’enjeu est ainsi de proposer un menu complet uniquement réalisé à partir de ces déchets. Les membres du jury sont particulièrement sensibles à l’inventivité dont les candidats doivent faire preuve pour sublimer ce qui d’ordinaire se retrouve dans les poubelles.

Noémie, Pierre et Steven bénéficient de commis volontaires parmi les habitants du village, choisis en fonction de leur activité. Les trois participants sont alors contraints de donner des consignes à des personnes ne bénéficiant pas forcément d’expérience en cuisine. La jeune femme, à l’aide de ses deux commis, prépare ainsi un ragoût d’épluchures de légumes avec une crème fumée de peaux de pommes de terre et une bisque de têtes de crevettes !


Habitants et jury doivent désigner, à l’unanimité, le menu gagnant. Sans surprise, Pierre séduit les professionnels. Lors de la dégustation, Ghislaine Arabian reproche même à Christian Constant et Thierry Marx ne de pas lui avoir suffisamment laissé à manger du plat du candidat. Après une coupure publicitaire, Noémie obtient le vote des habitants. Mais les chefs ont désigné Pierre. De fait, personne n’est sélectionné pour rejoindre Thibault en finale et les trois candidats s’affrontent pour une nouvelle épreuve.

Pour la troisième épreuve, Jean-François Piège invite les candidats chez « Thoumieux », son propre restaurant gastronomique. Il fait alors partager au trio sa cuisine et sa vision de la gastronomie. Mais à l’issue de cette dégustation, les participants doivent créer des entrées froides et des entrées chaudes sur le modèle de leur hôte. Le juré goûte les hors-d’œuvre chauds et froids des candidats. Et les compliments fusent. « Dans ce que j’ai vu aujourd’hui, il y a des choses que j’ai envie de servir chez moi », annonce-t-il. Mais un choix doit être fait. Encore une fois, les participants doivent faire l’unanimité et décrocher deux lames vertes. À nouveau Noémie a un premier bon couteau. Mais, à nouveau, Pierre obtient le second.

La dernière chance voit donc les trois participants s’affronter. Ceux-ci ont 20 minutes seulement pour réaliser un plat à partir de la sole. « Aujourd’hui chacun de nous peut faire la différence avec sa personnalité dans l’assiette », observe Steven, déterminé à accéder à la finale. Mais ce dernier ne parvient pas à remplir ses objectifs. Les chefs dégustent à l’aveugle et désignent Pierre et Noémie comme finalistes de la saison. « Je ne le cache pas je suis déçu de partir. C’est dur. C’est un monde qui s’écroule », déclare le jeune homme en pleurs avant d’indiquer avoir repris goût à la cuisine grâce à ce concours. Pour Jean-François Piège, l’éliminé a un style et doit rester optimiste. « Je vais vraiment vers un Steven heureux », déclare-t-il finalement en quittant les lieux.

M6   REAL TV   TOP CHEF  



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Les reines du shopping : la chute de Cristina Cordula, pourquoi elle est dans le viseur de M6 ?

2 - NRJ12 : le retour explosif des Anges, Shanna Kress et Maddy Burciaga triomphent

3 - Le Reste du monde Ibiza (spoiler) : Simon Castaldi insulte Nicolo, Chani prête à exploser sur W9


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022