Une femme dans l’ombre (Arte) : une histoire vraie pour Senta Berger et Peter Simonischek ?

Une romance de retraités alimente la fiction Une femme dans l’ombre, en prime ce vendredi 7 mai 2021 sur Arte. L’épouse d’un chef d’orchestre cède à la tentation après des années de sacrifice.

Publié le vendredi 7 mai 2021 à 18:48
par
Une femme dans l’ombre (Arte) : une histoire vraie pour Senta Berger et Peter Simonischek ?
©Capture Arte 

Arte programme le téléfilm Une femme dans l’ombre, dont l’action démarre à 20h50 ce vendredi 7 mai 2021. Les dilemmes familiaux constituent la principale thématique d’une fiction signée d’un réalisateur qui a appris le métier sur le tard avec une première expérience à 45 ans.

Une retraite déjà en retrait

Le chef d’orchestre, Walter Kler, prend une retraite amplement méritée après avoir parcouru le monde durant de nombreuses années pour des tournées. Charlotte, son épouse, a résidé à ses côtés durant l’ensemble de sa carrière, et voit d’un bon œil cette pause définitive. D’autant que le couple pourra profiter de leur fille Viola à Munich. Mais celle-ci garde une profonde amertume à l’égard de sa mère pour ses absences prolongées et Charlotte peine à rétablir un lien.

La mère et la fille ignorent cependant que Walter est en passe d’accepter un poste à New-York quand Martin, un voisin, rencontre l’épouse du chef d’orchestre pour emprunter un seau de terre afin d’enterrer son épouse. Très vite, Charlotte et le maître-nageur se rapprochent.

Son réalisateur, Felix Karolus, débute dans le métier bien qu’il s’approche de son 50e anniversaire. Sa fiction, « Menuett » dans la langue originale, est son premier long-métrage et suit d’une année la sortie du court-métrage, Los Paul, une comédie noire. Une femme dans l’ombre est une pure fiction et n’est en rien basée sur des faits réels.

Senta Berger, une Impératrice du cinéma

Au casting, Charlotte est incarnée par Senta Berger, une actrice parmi les sex-symbol du cinéma autrichien dans les années 60 et 70. Le chef d’orchestre, quant à lui, emprunte les traits de Peter Simonischek, qui s’est révélé au cinéma dans Trois sœurs, sorti en 1988. En 2016, il a participé au film fantastique Vert Emeraude, appartenant à la Trilogie des gemmes.

Pour mémoire, le 30 avril dernier, Arte a réalisé une performance en demi-teinte avec la fiction Je sais tomber, partagée sous les yeux de 718 000 curieux et 2.9% des 4 ans et plus.

  ON VOUS RECOMMANDE  

ARTE   FICTIONS  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 23 septembre 2021) : Fugueuse leader sur TF1, France 2 battue par TMC, Zemmour et BFMTV dans l’attente

Audiences TV prime (jeudi 23 septembre 2021) : Fugueuse leader sur TF1, France 2 battue par TMC, Zemmour et BFMTV dans l’attente

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (jeudi 23 septembre 2021) : Nagui déroute Ingrid Chauvin, TPMP au plus bas, C à vous sous le million

Audiences TV access (jeudi 23 septembre 2021) : Nagui déroute Ingrid Chauvin, TPMP au plus bas, C à vous sous le million


INTERVIEW
Stella Kamnga (Les Grandes Gueules) : « Je refuse de croire que tous les noirs en France sont victimes d’un mauvais sort »

Stella Kamnga (Les Grandes Gueules) : « Je refuse de croire que tous les noirs en France sont victimes d’un mauvais sort »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021