Eurovision 2022 : tensions avant la finale, public furieux, Laura Pausini exténuée, l’Ukraine déjà gagnante du show ?

A quelques heures du direct de le la finale de l’Eurovision à découvrir ce samedi 14 mai 2022 à 21 heures sur France 2, Toutelatele s’est glissé dans les coulisses à Turin pour recueillir les impressions. L’occasion également de dénicher les ultimes indiscrétions.

Publié le samedi 14 mai 2022 à 19:24
par
Eurovision 2022 : tensions avant la finale, public furieux, Laura Pausini exténuée, l’Ukraine déjà gagnante du show ?
©EBU/SARAH LOUISE BENNETT 

Au Pala Olimpico de Turin (Italie) qui accueille le 66e Concours Eurovision de la chanson, c’est le grand soir pour les 25 pays encore en lice pour la victoire. La Belgique, la République tchèque, l’Azerbaïdjan, la Pologne, la Finlande, l’Estonie, l’Australie, la Suède, la Roumanie et la Serbie ont décroché ce jeudi 12 mai les dix derniers tickets disponibles. Le show, dont l’issue risque d’être incertaine jusqu’à la dernière minute, est à suivre sur France 2 ce samedi 14 mai 2022 à partir de 21 heures avec les commentaires de Stéphane Bern, en duo pour la deuxième année consécutive avec Laurence Boccolini.

La France espère encore un top 10

Côté français, le quatuor breton Alvan & Ahez règle les derniers détails de la prestation qu’ils offriront aux téléspectateurs peu après 21h35. « On est trop contents, on est de plus en plus à l’aise, s’est enthousiasmé Alvan au micro de Toutelatele. On a répété beaucoup de fois donc on connaît par cœur notre chanson. » Et l’une des deux Sterenn de souligner que le groupe a été épargné par les difficultés qui ont rythmé les répétitions : « Pour l’instant, on a un bon karma… pourvu que ça dure ! » s’amuse-t-elle.

Seule ombre au tableau : l’ordre de passage. « Fulenn » a en effet été placée en sixième position par les organisateurs, ce que de nombreux observateurs du concours jugent peu favorable. « C’est vrai qu’on dit que la deuxième partie est mieux que la première, que passer au tout début c’est embêtant, concède Alexandra Redde-Amiel, cheffe de la délégation tricolore à l’Eurovision. Pour contrer les malédictions possibles, je suis encore plus exigeante avec ce qu’on va donner sur scène. » La mise en images de la chanson a ainsi été rediscutée avec la production italienne, tout comme le choix de l’extrait diffusé pendant l’appel au vote.

De nombreux favoris, une finale indécise

Mais la concurrence va être rude. D’autant que la France n’est pas le seul pays du « Big Five » - les cinq plus gros contributeurs, qualifiés d’office pour la finale - à « envoyer du lourd ». Avec Mahmood et Blanco, l’Italie propose une valeur sûre avec une ballade puissante et un message de tolérance. Habituée aux profondeurs du classement, l’Espagne mise tout sur le charme de Chanel. L’artiste est cependant davantage portée par une chorégraphie survitaminée que par l’originalité du titre. Et dans l’ombre, le Royaume-Uni, cette année, semble resurgir comme un phénix. Musicien révélé par Tiktok durant le confinement, Sam Ryder pourrait créer la surprise avec un refrain qui monte très haut dans les aigus.

Lors de la deuxième demi-finale, Cornelia Jakobs (Suède) a confirmé avoir tout le potentiel d’une future gagnante et Konstrakta (Serbie) celui d’un sérieux outsider avec sa mise en scène décalée autour du lavage des mains. Chez les hommes, l’ambiance western de Stefan (Estonie), dernier participant à fouler la scène, pourrait marquer les esprits. Mais il devrait avoir du mal à détrôner Ochman (Pologne), l’un des favoris de Stéphane Bern comme il l’a confirmé à Toutelatele : « J’aime les voix et là, il a vraiment une voix.  »

Parmi les qualifiés de la première soirée, le numéro festif des Zdob și Zdub (Moldavie) devrait emporter les faveurs du public. La chorégraphie loufoque des Subwoolfer (Norvège) et la voix envoûtante de S10 (Pays-Bas) pourraient en revanche pâtir, comme la France, d’un passage tôt dans le programme.

L’Ukraine, impossible à détrôner ?

Cependant, il s’agit avant tout d’une bataille pour la seconde place qui se joue, tant l’Ukraine semble promise à la victoire alors qu’il y a pourtant quelques semaines, sa participation semblait compromise. « Nous voulons démontrer que la musique et la culture de notre pays existent encore » expliquait Oleh Psiuk, le leader des Kalush Orchestra, à l’issue du live de mardi soir. « C’est uniquement comme cela que nous réussissons à garder notre concentration pendant que nous sommes sur scène. » Influence du contexte international ou vrai engouement pour la mélodie folklorique ponctuée de rap ? En tous cas, tout le monde ne jure que par ceux qui se produiront aux alentours de 22h05.

Selon les bookmakers, le groupe a désormais 60% de chances de gagner. Ce qui n’est pas du goût de Stéphane Bern : « On soutient tous l’Ukraine de tout notre cœur, mais est-ce vraiment leur rendre service que de leur demander d’organiser l’année prochaine… ? Je ne crois pas », affirme-t-il lors d’un entretien accordé à Toutelatele dans les coulisses du show.

De toute évidence, même s’ils sont proclamés vainqueurs, les Ukrainiens devraient laisser à d’autres le soin d’accueillir l’édition 2023. Stockholm (Suède), jumelée avec Kiev, est déjà sur les rangs, tout comme Valence (Espagne), jumelée avec Odessa. Ces deux villes ont été les premières à se manifester, mais elles ont depuis été rejointes par de nombreuses autres.

Le public furieux après les Måneskin

Au terme de près de quatre heures de direct, le public saura qui succédera aux Måneskin. Les lauréats 2021, invités à se produire en milieu de soirée, une fois les 25 chansons en compétition présentées, ont provoqué un mini-scandale. Lors des répétitions générales organisées en public, ils ont brillé par leur absence, entrainant de copieux sifflets de la part des spectateurs. Il faut dire que certains ont déboursé 200 euros pour y assister - contre jusqu’à 400 euros pour les shows « live ». Quelques heures plus tôt, Laura Pausini a été remplacée au pied levé par des doublures, exténuée par le rythme imposé par les répétitions.

À noter que Laura Pausini sera chargée d’ouvrir le direct avec un medley de ses plus grands tubes. Son acolyte Mika se produira lui juste avant la clôture des votes dans un tableau consacré au thème de l’amour. Outre les Måneskin, une autre gagnante du concours évoluera sur la scène du Pala Olimpico : Gigliola Cinquetti reprendra « Non ho l’età », la chanson qui l’a révélée en 1964. Pour découvrir l’ensemble de ces prestations, le rendez-vous est donc fixé à ce samedi 14 mai 2022, dès 21 heures, sur France 2.

Ordre de passage des 25 pays en compétition ce samedi

01. République tchèque : le groupe We Are Domi avec « Lights Off »
02. Roumanie : le chanteur WRS avec « Llámame »
03. Portugal : la chanteuse MARO avec « Saudade, saudade »
04. Finlande : le groupe The Rasmus avec « Jezebel »
05. Suisse : le chanteur Marius Bear avec « Boys Do Cry »
06. France : le groupe Alvan & Ahez avec « Fulenn »
07. Norvège : le groupe Subwoolfer avec « Give That Wolf a Banana »
08. Arménie : la chanteuse Rosa Linn avec « SNAP »
09. Italie : le duo Mahmood et Blanco avec « Brividi »
10. Espagne : la chanteuse Chanel avec « SloMo »
11. Pays-Bas : la chanteuse S10 avec « De diepte »
12. Ukraine : le groupe Kalush Orchestra avec « Stefania »
13. Allemagne : le chanteur Malik Harris avec « Rockstars »
14. Lituanie : la chanteuse Monika Liu avec « Sentimentai »
15. Azerbaïdjan : le chanteur Nadir Rüstəmli avec « Fade to Black »
16. Belgique : le chanteur Jérémie Makiese avec « Miss You »
17. Grèce : la chanteuse Amanda Tenfjord avec « Die Together »
18. Islande : le trio féminin Systur avec « Með hækkandi sól »
19. Moldavie : le groupe Zdob și Zdub et le duo de musiciens Frații Advahov avec « Trenulețul »
20. Suède : la chanteuse Cornelia Jakobs avec « Hold Me Closer »
21. Australie : le chanteur Sheldon Riley avec « Not the Same »
22. Royaume-Uni : le chanteur Sam Ryder avec « Space Man »
23. Pologne : le chanteur Ochman avec « River »
24. Serbie : la chanteuse Konstrakta avec « In corpore sano »
25. Estonie : le chanteur Stefan avec « Hope »

FRANCE 2   STEPHANE BERN   DIVERTISSEMENT   EUROVISION   LAURENCE BOCCOLINI  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 28 mai 2022) : la victoire du Real Madrid (TF1) pulvérise la concurrence, Julien Courbet surprend (M6), Virginie Efira résiste (France 2)

Audiences TV Prime (samedi 28 mai 2022) : la victoire du Real Madrid (TF1) pulvérise la concurrence, Julien Courbet surprend (M6), Virginie Efira résiste (France 2)


INTERVIEW
Dembo Camilo (La faute à Rousseau, France 2) : « Gaëtan va réagir à chaud à des situations qui vont le mener à sa perte »

Dembo Camilo (La faute à Rousseau, France 2) : « Gaëtan va réagir à chaud à des situations qui vont le mener à sa perte »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022