Juliette Tresanini : son retour dans Demain nous appartient, son arrivée dans la série Capucine...

lundi 29 août 2022 à 19:46 |
Capture AB1

Ce lundi 29 août 2022 à 20h25, Juliette Tresanini interprètera Alexia, dans Capucine, le nouveau programme court d’AB1. Pour Toutelatele, l’actrice revient sur ce nouveau rôle, ses projets dont son prochain rôle dans Léo Matteï et laisse la porte ouverte pour un retour dans la peau de Sandrine Lazzari dans Demain nous appartient sur TF1.

Valentin Delepaul : Dans Capucine, vous jouez le rôle d’Alexia, une directrice des ressources humaines (DRH) peu commode avec l’héroïne. Pourquoi avez-vous accepté ce rôle ?

Juliette Tresanini : Pour plein de raisons. Dans une autre vie, j’aurais pu être DRH, car j’ai fait des études dans les ressources humaines (Bac +5) à Londres. Cela m’a fait marrer de jouer le métier que j’aurais pu avoir si je n’avais pas franchi la porte des cours Florent. J’ai trouvé ça drôle de réunir les deux parties de moi. Le rôle de recruteuse dans une entreprise m’allait bien et j’adore qu’elle soit en conflit avec l’héroïne. J’apprécie toujours ces personnages qui ont peu d’épisodes, mais qui sont marquants, haut en couleur et dans l’opposition. C’est très intéressant à jouer sachant que j’ai interprété une Sandrine Lazzari (son rôle dans Demain nous appartient , NDLR) pendant cinq ans qui était adorable avec tout le monde.

Par quoi avez vous été principalement séduite dans ce projet ?

J’avais tellement envie de jouer dans des comédies. Comme j’ai commencé avec Bref et plein de programmes courts humoristiques, je voulais revenir à mes premiers amours : la comédie. Dans Demain nous appartient , j’avais beaucoup de drames donc c’était intéressant aussi d’utiliser mes petites ruptures comiques. De plus, c’est très frais et c’est rare de recevoir un projet aussi bien écrit. Et puis un personnage féminin au centre, c’est toujours réjouissant.

« J’avais tellement envie de jouer dans des comédies »

Comment êtes-vous arrivée au casting de ce programme court ?

J’ai été contactée par la directrice de casting avec qui j’avais fait un essai quelques mois auparavant sur un autre projet. Je convenais au rôle et j’ai passé des essais et cela a fonctionné. Un processus très classique. Ils avaient besoin de personnes très efficaces, à l’aise avec la comédie et capables de tourner vite. Donc, je pense qu’ils ont fait appel à moi en se disant ‘ça va dépoter’. Les gens qui ont fait beaucoup de sketchs en général, ça va vite.

Comment s’est passé le tournage avec Barbara Bolotner, l’interprète de Capucine ?

C’est une fille extrêmement drôle, cela a tout de suite matché au niveau de l’énergie. On avait vraiment les mêmes références, les mêmes blagues et le même rythme. C’est génial quand cela arrive très rapidement sur un tournage. C’était super fluide entre nous, on s’est tout de suite marré. Mes propositions d’impro lui plaisaient, les siennes aussi, on avait l’impression de se connaître depuis toujours alors que c’était la première fois qu’on se rencontrait.

Comment se déroule une journée de tournage pour un programme court comme Capucine  ?

On tourne vite, on n’a pas le temps de faire des répétitions donc il faut tout de suite se connecter. Moi, avec Demain nous appartient , j’ai été à bonne école et avec YouTube aussi pour être hyper efficace dès la première prise. Le tournage d’un épisode dure à peu près deux heures. J’espère qu’il y aura une saison 2 de Capucine et je reviendrais avec plaisir reprendre le rôle d’Alexia dans cette super aventure.

« Avec Demain nous appartient, j’ai été à bonne école pour être hyper efficace dès la première prise »

Vous avez quitté Demain nous appartient en 2021, votre personnage, Sandrine Lazzari, continue à être cité régulièrement notamment par Victoire. Un retour est-il prévu dans la série ?

Prévu pas encore, mais possible oui étant donné que je ne suis pas morte. La Guadeloupe n’est pas si loin (son personnage est parti vivre là-bas avec Morgane, NDLR). Je sais que là, les anciens personnages reviennent comme Amanda, qui est partie en même temps que moi. Donc je m’attends à tout. J’ai d’autres projets avec TF1, mais un retour dans Demain nous appartient serait avec un grand plaisir.

L’après Demain nous appartient a-t-il été difficile pour vous ?

Bizarrement non, j’ai cru que ça allait être très difficile de quitter ses amitiés très fortes parce que cinq ans dans une vie ce n’est pas rien. J’ai eu très peur, mais en fait tout s’est passé à l’opposé de ce que je pensais. J’ai écrit mon livre avec un plaisir fou sinon je n’aurais jamais eu le temps de le faire. Cela tombait à point nommé pour réaliser mes projets. J’ai écrit un téléfilm de Noël que j’ai fini avec un producteur. J’ai joué dans Le Furet, Sisbro et dans Pour te retrouver. Du coup, je me suis dit que c’était presque un cadeau pour faire autre chose. J’ai reconnecté avec Paris, la vie parisienne, mes amis d’enfance, car je m’étais délocalisée à Sète (lieu de tournage de Demain nous appartient, NDLR).

« Les anciens personnages reviennent dans Demain nous appartient »

Continuez-vous de regarder la série ?

Il m’arrive de regarder, mais j’avoue être tombée sur un épisode où je ne reconnaissais plus personne, j’étais un peu perdue. J’ai beaucoup de plaisir à regarder la série notamment quand je vois les copains du commissariat ou Solène (Hébert, l’interprète de Victoire Lazzari, NDLR). Ça me fait toujours sourire et je me dis que c’est trop chouette. Et puis comme je suis maman, c’est l’heure du dîner donc je ne regarde pas tout le temps. Je trouve que c’est un feuilleton toujours très bien filmé, joué et réalisé. La qualité est toujours autant au rendez-vous. J’imagine que c’était bien aussi de mettre un peu de nouveauté, un peu de fraîcheur. Juste, quand on ne suit plus depuis un moment, on est parfois un peu perdu.

Que pensez-vous des nouveaux changements où les anciens personnages sont à nouveau au cœur de l’intrigue après la non-adhésion du public des nouveaux personnages ?

C’est difficile parce que les anciens personnages sont des amis donc on est toujours ravi de voir les copains. Mais, j’imagine très honnêtement que tout le monde a sa place. On est obligé aussi dans les séries de bousculer les intrigues sinon il y a une lassitude. Je pense que ce n’est pas facile d’être nouveau parce que le public est attaché aux anciens. Un feuilleton c’est comme la vie, il y a des phases, des évolutions et il faut les accepter même quand un personnage sort. Je suis très proche de Linda Hardy (Clémentine) et de Marion Christmann (Amanda). Il faut apprendre à accepter qu’une autre porte s’ouvre ailleurs. Peut-être qu’on reviendra, peut-être qu’on ne reviendra pas, je pense qu’il faut accepter le mouvement, ce qui est difficile au début.

« On m’a proposé un rôle dans Léo Matteï avec Jean-Luc Reichmann sur TF1 »

Sur Instagram, vous avez publié une vidéo de vous en train de vous entraîner sur un cheval pour un rôle. Quel est ce projet ?

J’ai vu que plein de gens avaient fait le rapprochement avec Demain nous appartient (Samuel gère une écurie depuis août, NDLR), mais ce n’est pas le cas. C’est pour la réalisatrice Stéphanie Pillonca. Je viens de tourner un téléfilm qui va sortir pour Octobre rose, Le souffle du dragon avec Julie de Bona, Julie Gayet, François Berléand, Firmine Richard et Lola Dewaere… Je joue la meilleure amie de Julie de Bona, ce n’est pas un personnage important, mais j’ai eu une rencontre forte avec la réalisatrice qui a d’ailleurs fait Handigang (téléfilm diffusé sur TF1 avec Alessandra Sublet, ndlr). Elle m’a proposé un rôle de professeur d’équitation dans un double épisode de Léo Matteï avec Jean-Luc Reichmann sur TF1, dont le tournage aura lieu en septembre à Marseille.

Quels sont vos projets ?

Je reprends ma chaîne YouTube en septembre avec une très jolie vidéo sur le regard féminin au cinéma. C’est très attendu par ma communauté qui me le demande depuis deux ans. Je l’ai enfin tourné avec Noémie Delattre, il y aura des extraits de films et une approche pédagogique autour du regard féminin au cinéma. J’ai un autre projet qui est en attente de financement qui s’appelle C’était mieux avant ? avec des analyses de films avant et après Me too. J’ai tourné également dans une web-série intitulée Les vrais détectives, c’est une série un peu déjantée à la Kaamelott, une bande de bras cassés détectives qui n’arrivent jamais à trouver de solution.

Juliette Tresanini est à retrouver dans Capucine dès le lundi 29 août sur AB1.

TF1    SERIES TV    AB1    DEMAIN NOUS APPARTIENT   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Léa François (De miel et de sang, France 3) : « C’est dur de réaliser que Plus belle la vie se termine... »

2 - C8 : une fin déjà annoncée pour Y’a que la vérité qui compte, un succès après Cyril Hanouna et Touche pas à mon poste ?

3 - Alex Hugo : le retour inattendu de Samuel Le Bihan (T’en fais pas je suis là) sur France 3


INTERVIEWS

# Lorie Pester (Les Mystères de la Duchesse) : « Pour son retour dans Demain nous appartient, il faut que Lucie surprenne... »

# Juliette Tresanini : son retour dans Demain nous appartient, son arrivée dans la série Capucine...

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »


Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022